Comment lutter contre la sécheresse vaginale ?

Comment lutter contre la sécheresse vaginale ?

On parle de sécheresse vaginale lorsque la lubrification des tissus du vagin est insuffisante. Cette une affection qui est susceptible de toucher toutes les femmes (surtout les femmes après la ménopause).

Quels sont les symptômes de la sécheresse vaginale ?

Parmi les différents symptômes de la sécheresse vaginale:

  • des douleurs localisées au niveau du vagin ;
  • une rougeur au niveau des organes génitaux externes ;
  • des démangeaisons, voire une sensation de brûlure ;
  • des irritations ;
  • des douleurs lors des rapports sexuels (on parle de dyspareunies), et avec ça une baisse de la libido ;
  • une brûlure lors de la miction ;
  • de légers saignements après les rapports sexuels ;
  • ou encore des infections urinaires et infections vaginales comme la vaginite.

La sécheresse vaginale peut entrainer une plus grande sensibilité aux infections, et altérer la libido, perturbant ainsi la l’harmonie du couple.

Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale ?

La sécheresse vaginale peut s’expliquer par une baisse du taux d’œstrogènes qui permettent de maintenir l’humidité nécessaire du vagin. Ce taux diminue au fur et à mesure que la ménopause avance , c’est pour cette raison que la sécheresse vaginale est fréquente chez les femmes à cette période de leur vie.

Cette affection peut également être liée à une perturbation de la flore vaginale, le port de vêtements trop serrés, des soins intimes trop agressifs ou une irritation de la muqueuse vaginale. 

Comment lutter contre la sécheresse vaginale ?

Il est recommandé de consulter un médecin, qui à travers un diagnostic identifiera la cause de la sécheresse vaginale, afin de décider de la réponse appropriée. Parmi les solutions proposées:

A DECOUVRIR  COVID-19: Six pays africains choisis par l'OMS pour fabriquer leurs propres vaccins
  • un traitement hormonal, à savoir la prise d’œstrogène (directement dans le vagin, oralement ou encore via des patchs) 
  • l’utilisation de lubrifiants ou de crèmes hydratantes vaginales, de nettoyant doux 
  • d’ovules d’acide hyaluronique (qui permettront une cicatrisation de la muqueuse)
  • éviter les savons parfumés ou autres lotions 
  • éviter les douches vaginales 
  • prolonger les préliminaires pour optimiser la lubrification naturelle 
  • éviter la consommation excessive d’alcool et de drogues.

Il est aussi conseiller de soigner sa toilette intime pour éviter la sécheresse vaginale.

Laisser un commentaire